Les différentes fonctionnalités d’une cigarette électronique

Produit phare en terme d’innovation, la cigarette électronique ou l’e-cigarette connaît actuellement un succès sans pareil. Elle s’avère moins nocive et moins chère que la cigarette ordinaire. Toutefois, malgré le fait qu’aucune cendre ou odeur déplaisante ne s’y dégage, il faut admettre qu’elle reste encore moins prisée que le tabac. Focus sur ses diverses fonctionnalités.

Définition et composants de l’e-cigarette

Comme mentionné dans le site www.ze-cigarette-electronique.ch, la cigarette électronique se traduit par un dispositif de vapotage comprenant une batterie et un clearomiseur destiné à chauffer la résistance sous l’effet du courant électrique. Ce mécanisme provoque la pulvérisation du fameux liquide appelé e-liquide. À son tour, celui-ci entraîne la combustion, ce qui produit la fumée diffusée par les vapoteurs. Retenez qu’il est faisable de personnaliser son utilisation en tenant compte de vos préférences. Des informations pertinentes et de multiples modèles à ce sujet restent visibles sur le site ze-cigarette-electronique.ch.

À propos des éléments constitutifs de la cigarette électronique, il s’agit notamment de la batterie et de l’atomiseur aussi appelé clearomiseur. Premièrement, la batterie se caractérise par un réservoir d’énergie grâce auquel le clearomiseur prend de la chaleur sous l’impulsion du courant électrique. Deux types de batteries sont disponibles sur le marché : les mods intégrés puis les mods en accumulateurs. Le premier type se reconnaît pour sa compacité exceptionnelle alors que le mod en accus présente différentes configurations en vue d’optimiser sa durée de vie.

À part cela, les batteries d’une e-cig sont en principe dotées d’interrupteurs en forme de bouton. En ce qui concerne le clearomiseur ou le réservoir, il loge une résistance munie d’un coton imprégné d’e-liquide. Après chauffage, ce dernier assure l’alimentation régulière du coton. Dans un souci de durabilité de l’e-cigarette, mieux vaut vérifier de temps à autre la contenance du réservoir. Si celui-ci se vide entièrement alors que vous persistez à vapoter, le coton dépourvu de liquide va se chauffer et vous ressentirez une sensation en bouche désagréable dénommée « dry hit ». Pour finir, l’embout buccal interchangeable sous le nom de « drip tip » fait également partie des éléments qui composent cet appareil de vapotage.

Le mode de fonctionnement et la mise à jour de la cigarette électronique

Peu compliqué, le principe de l’e-cigarette repose sur un travail à la chaîne de ses composants. Plus explicitement, un brouillard de gouttelettes assimilées aux fumées de tabac est diffusé suite à des actions combinées de la batterie, du réservoir et de la résistance. Rechargeable via un câble USB standard, une batterie chargée à 100% devrait amplement vous suffire pour la journée.

Grâce à l’avancée technologique incessante, ce produit de vapotage peut désormais être mis à jour. Sans ôter la batterie, il convient de câbler le kit sur un PC puis de télécharger la mise à jour avancée par le site du fabricant (www.ze-cigarette-electronique.ch par exemple). Connue aussi sous le nom de firmware d’une ecig, cette mise à jour offre la possibilité de paramétrer et d’inclure plusieurs modes de fonctionnement en toute sécurité. Enfin, il vous est possible de personnaliser l’affichage en adoptant un logo, un thème ou une couleur selon vos préférences. À noter que la mise à jour diffère d’un appareil à un autre.

Comment entretenir l’e-cigarette ?

Rien de tel que le vapotage d’une cigarette électronique bien entretenue et bien nettoyée. Pour cela, votre dispositif doit être nettoyé régulièrement et avec soin. Passez d’abord le réservoir à l’eau claire dans le but d’effacer les traces de résidu dans le fond du réservoir. La même précaution s’applique lorsque vous changez de saveur sous peine de mélanger les goûts et les parfums. De ce fait, utilisez un tissu pour essuyer chaque pièce et attendez quelques heures pour les sécher et les rassembler par la suite. En ce qui concerne le drip tip ou l’embout local, préférez un coton-tige propre. Si malgré ces dispositions, de l’e-liquide continue à s’échapper, il est alors temps de remplacer la résistance qui semble hors d’état d’usage.

Les sites comme www.ze-cigarette-electronique.ch sont formels. Il est fortement déconseillé d’user de l’eau du robinet pour nettoyer la résistance, car le coton va inévitablement s’imbiber d’eau. Le rendu des saveurs s’avérera alors plus facile. De plus, il est probable que le coton se déplace et rompt malencontreusement le contact avec le fil résistif. Pour finir, les pas de vis de l’atomiseur et de la batterie sont aussi à nettoyer à l’aide d’un essuie-tout ou autre tissu léger.a

Profiter d’astuces pour préparer soi-même son e-liquide
Quel taux de CBD choisir ?